L’été a littéralement atteint son point d’ébullition la semaine dernière dans toute l’Europe occidentale. Le Met Office du Royaume-Uni a tweeté que l’aéroport de Londres-Heathrow avait atteint 36,9 ° C, un nouveau record pour juillet. Alors que la chaleur à Cambridge, en Angleterre, a atteint 100,5 (38 ° C) degrés. Ceci marque seulement la deuxième fois que des températures à trois chiffres ont été enregistrées au Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni n’était que l’un des nombreux pays à briser des records. Paris, la France a signalé 42,6 ° C, sa plus haute température jamais enregistrée cette semaine. “Le changement climatique a augmenté la probabilité et la gravité des épisodes de canicule en Europe”, a déclaré le service météorologique national britannique à la BBC. Les résidents ont dû faire preuve de créativité pour rester au frais et rire en dépit de la chaleur.