Cette femme crée des masques faciaux dystopiques qui pourraient fonctionner avec l’identification faciale lors d’épidémies virales

on

|

views

and

comments

Les masques faciaux font désormais partie de nos routines quotidiennes au milieu de la panique causée par le nouveau coronavirus. Pour protéger leur santé, les gens mettent des masques faciaux qui deviennent de plus en plus difficiles à obtenir, car les fournitures diminuent. Avec l’augmentation de la prévalence de ces masques, certaines personnes essaient de trouver des moyens de les rendre plus pratiques. L’une des difficultés rencontrées par certaines personnes lors du port de ces masques est l’impossibilité d’utiliser la fonction de reconnaissance faciale sur leurs smartphones. Le problème a incité une artiste basée à San Francisco, Danielle Baskin, à trouver une solution. «Imprimez simplement votre visage dessus», suggère-t-elle.

Récemment, la créatrice a posté un tweet annonçant son nouveau service qui vous permet d’imprimer votre visage sur un masque N95 afin de vous protéger contre une épidémie et de pouvoir utiliser Face ID en même temps.

Partage
Tags

Les plus lus

Cette belle maison-conteneur vous coûtera moins de 10 000 euros

Nous savons tous que tout devient de plus en plus cher et surtout que les prix des maisons montent en flèche. Pour de nombreux...

15 maisons qui semblent trop folles pour être réelles, telles que partagées sur ce compte Instagram

Si vous vivez dans une grande ville, vous savez probablement ce que c'est que de louer un studio hors de prix, de partager un...

15 exemples parmi les plus intéressants et les plus satisfaisants du monde du design, partagés par la page Instagram « Design Therapy »

Il existe différents designs et certains d'entre eux pourraient vous laisser bouche bée tandis que d'autres pourraient vous faire grincer des dents. Nous publions...

Articles récents

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.