Au Japon, des tampons à encre invisible pour lutter contre les frotteurs dans le métro

on

|

views

and

comments

Au Japon, l’entreprise Shachihata, spécialisée dans la vente de tampons et d’objets de bureaux, a commercialisé un tampon nouvelle génération, qui pourrait permettre de lutter contre le harcèlement sexuel dans les lieux publics – et notamment dans le métro.

Celui-ci permet de marquer les frotteurs à l’encre invisible : seule une lumière spéciale peut révéler la présence de la marque qui s’apparente à une petite main.

Il est encore tôt pour savoir si ce tampon permettra de lutter efficacement contre le harcèlement et les frotteurs, mais une chose est certaine : nombreuses sont les entreprises japonaises à tenter de lutter contre ce fléau. Plus tôt cette année, une application avait beaucoup fait parler d’elle : appelée Digi Police, celle-ci permet, dans les transports en commun, d’envoyer un message vocal à plein volume ou l’apparition sur l’écran d’un message SOS visible des voisins de rame, disant : « Il y a un agresseur. Aidez-moi ». Quelques jours seulement après sa mise en ligne, l’application avait déjà été téléchargée plus de 237 000 fois, un chiffre inhabituellement élevé pour un programme de service public.

Partage
Tags

Les plus lus

Une nouvelle pièce dans la maison

Le soleil revient et l'accueillir dans un petit coin de paradis vert vous ferait plaisir ? L'idée d'une pièce supplémentaire vous séduit ? Vous...

Préparer la terrasse aux beaux jours

Inutile de s'offrir une escapade à la campagne pour se mettre au vert… cap sur la terrasse ! Pour cela, commençons par sortir les...

Agrandir l’espace sans pousser les murs !

Nul besoin de vivre dans un petit appartement pour avoir l'impression de manquer d'espace… Pour remédier à ce problème, voici quelques trucs et astuces...

Articles récents

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.