Ce beau mot allemand « schadenfreude » décrit le plaisir que procure le fait d’être témoin du malheur d’une autre personne. Bien que nous n’approuvions pas nécessairement ce sentiment légèrement pervers, il peut tout de même nous aider à mettre nos propres luttes en perspective.

Par exemple, vous n’avez pas beaucoup dormi, la voiture ne démarre pas et vous êtes en retard au travail. Quel début de journée atroce ! Il est alors facile de se sentir de mauvaise humeur. Vous pourriez même traîner les gens autour de vous dans votre misère avec votre humeur de merde.

Cependant, un simple coup d’oeil à cette liste vous fera immédiatement comprendre à quel point les choses peuvent être pires. Ces gens passent une très mauvaise journée, probablement bien pire que la vôtre !