La même artiste qui a fait pleurer les gens avec sa bande dessinée « Bon garçon » vient d’en partager une nouvelle avec un chat noir

La mort nous emmène de façon mystérieuse, et nous ne saurons jamais avec certitude quand ni comment nous quitterons ce monde. En explorant les possibilités de l’après-vie, l’artiste Jenny Jinya a créé quelques bandes dessinées très touchantes à ce sujet.

L’une concerne un bon garçon qui est décédé beaucoup plus tôt que prévu, et l’autre concerne une chatte dont la robe noire a empêché beaucoup de gens de la connaître. Bien que ces œuvres traitent d’un sujet difficile, Jenny a trouvé le moyen de présenter la mort avec espoir plutôt que de manière dévastatrice. Et qui sait, peut-être que ce n’est pas aussi grave que nous l’imaginons ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.